Grand vin de bordeaux

Nous nous efforçons de respecter la vigne et de l’accompagner tout au long de son cycle végétatif. Pour cela, il faut être vigilant, c’est un travail quotidien. En respectant ainsi la vigne et son écosystème, associé à nos merveilleux terroirs, on obtient d’elle des vins authentiques. Tous les travaux de vignes sont réalisés manuellement : taille, effeuillage, ébourgeonnage, palissage etc…

Le travail de la vigne

La taille
C’est certainement la tâche la plus délicate et la plus importante pour assurer une récolte qualitative, mais également pour assurer la longévité du pied de vigne. La taille débute à la tombée des feuilles en hiver et se prolonge jusqu’au printemps. Il s’agit de déterminer le nombre de bourgeons à laisser sur chaque pieds.

La Plantation
Il n’est de grands vins que de vieilles vignes et grâce à des plantations judicieuses, La Rame et La Caussade ont su conserver un âge élevé à ses vignes. La moyenne d’âge approche de 45 ans. Pour pallier à la disparition de vieux pieds, il faut faire une complantation.

Les labours
Au printemps, les labours consistent à aérer le sol et y mettre de l’engrais pour alimenter la vigne et éviter les carences. En été, ils permettent d’éliminer les mauvaises herbes et favorisent l’absorption des précipitations par le sol et la plante. En automne, après les vendanges, ils assouplissent le sol et protègent la vigne contre les gelées hivernales.

Eclaircissage
Avant la maturation des grappes, nous devons en supprimer certaines ; en effet, dans les jeunes vignes, la récolte est trop abondante pour produire un vin de qualité. Il est alors nécessaire d’en éliminer une partie afin de favoriser la maturation des grappes laissées sur pied. L’éclaircissage permet ainsi de conserver uniquement les plus belles grappes et d’enlever celles qui nous paraissent moins intéressante.

Les vendanges
La période des vendanges est la plus délicate mais aussi la plus exaltante pour les vignerons que nous sommes. C’est là que le vinificateur va pouvoir exprimer toute son expérience.
Les liquoreux sont vendangés manuellement par tries successives pour ne ramasser que les raisins botrytisés (concentration naturelle du raisin). Les raisins sont amenés intacts (sans aucun pressurage) au pressoir, deux heures maximum après la cueillette. Ils subissent un pressurage doux et lent qui libère un jus épais.
Les rouges sont vendangés en partie manuellement. Les raisins subissent un éraflage avant que les baies ne soient disposées directement dans des cuves thermo-régulées.

Le rendement
Le rendement est le nombre d’hectolitre produits à l’hectare. Les rendements autorisés à Sainte Croix du Mont sont de 40Hl/Ha. Nous n’en produisons que 30 voire 20 Hl/Ha pour que la qualité de nos vins soit maximale.

Le palissage
Le palissage consiste à discipliner les branches en les attachant sur une structure.
Ainsi, on favorise une meilleure exposition au soleil et, par voie de conséquence, une amélioration de la photosynthèse.
Ce travail de palissage a des conséquences qualitatives sur la maturité des grappes.

Maturité
Une bonne maturité du raisin est un des éléments essentiels pour l’élaboration d’un grand vin. Pour que le raisin murisse bien, il faut que ses composants évoluent ensemble et au même rythme : sucre, acidité, arômes, tanins…, cela pour créer un parfait équilibre.

Fumure
Suite aux prélèvements et aux résultats des analyses de terre, nous apportons les éléments nutritifs dont la vigne a besoin pour pallier à ses carences.

a b c d e f g h i